Chargement ...
Prendre rendez-vous
Prendre rendez-vous en ligne

Vieillissement du regard

Le vieillissement du regard donne l’impression d’un regard lourd, fatigué. Le relâchement de la peau de la paupière inférieure et des septums sous-jacents provoque également le développement de poches et de cernes.

Vieillissement du regard

Le vieillissement du regard donne l’impression d’un regard lourd, fatigué. Le relâchement de la peau de la paupière inférieure et des septums sous-jacents provoque également le développement de poches et de cernes.

Tout savoir sur l'esthétique du regard
Quels sont les facteurs favorisant le vieillissement cutané ?
Quelles sont les modifications liées à l’âge de la région péri-oculaire ?
Quelles sont les solutions ?
Quel est l’objectif de l’esthétique du regard ?
Quels sont les facteurs favorisant le vieillissement cutané ?

Ils sont multiples :  

  • Intrinsèques et non modifiables
  • Extrinsèques liés au mode de vie

La région péri-oculaire est souvent la première à présenter des signes de vieillissement du visage, en raison de la finesse de la peau et des contractions répétées de muscles peauciers de la région palpébrale.

 

Quelles sont les modifications liées à l’âge de la région péri-oculaire ?

Apparition de rides cutanées dans les zones d’expression : région de la patte d’oie, dans l’espace inter-sourcillier (« rides du lion ») et au niveau du front. 

La perte de volume et d’élasticité de la peau dans les zones de contraction répétées des muscles faciaux entraîne l’apparition de plis, cassures épidermiques puis dermiques. 

Dermatochalasis 

Il correspond à un relâchement et excès cutané ou cutanéo-musculaire localisé au-dessus de la paupière supérieure, qui alourdit le regard et parfois participe à l’abaissement de la paupière supérieure. Il peut être associé à une ptose du sourcil, aggravant l’aspect de paupière lourde. 

Poches graisseuses 

Le vieillissement des tissus mous entraîne l’amincissement des cloisons fibreuses qui compartimentent le tissu adipeux du visage. Associé à l’amincissement des tissus cutanés et sous-cutanés, cela entraîne la protrusion des poches graisseuses palpébrales initialement enfouies sous le tissu cutané, donnant un aspect boursouflé en paupière supérieure, et l’apparition de cernes pleines en paupières inférieures. 

Ptosis : chute palpébrale 

C’est le premier signe responsable d’un regard fatigué. Il est lié à une désinsertion du muscle releveur de la paupière supérieure à ses points d’attache habituels, entraînant un défaut de transmission de la commande musculaire à la paupière supérieure. La fonction du muscle releveur reste normale ; une anomalie doit motiver un bilan plus approfondi. Cette chirurgie entre dans le domaine de l’esthétique quand il n’y a pas d’atteinte du champ visuel significative. 

Quelles sont les solutions ?

Pour les rides cutanées dans les zones d’expression, sans excès de peau ou poches graisseuses : la toxine botulique est indiquée. Elle décontracte les muscles à l’origine des rides, et défroisse rapidement le regard pendant 3 à 6 mois. 

Dans les autres cas : une chirurgie palpébrale permettra d’obtenir un résultat satisfaisant et durable. Votre chirurgien vous exposera les différentes solutions envisageables. 

Quel est l’objectif de l’esthétique du regard ?

Il s’agit de restaurer l’harmonie du visage qui s’altère avec le temps. L’objectif est de corriger les signes du temps tout en gardant naturel et harmonie du visage. 

Les injections de toxine botulique sont indiquées dès l’apparition des premières rides d’expression, avant la survenue d’une cassure épidermique qui constituent des rides permanentes. 

La chirurgie palpébrale apporte le plus souvent une solution satisfaisante dans les autres cas. 

Vieillissement du regard

Le vieillissement du regard donne l’impression d’un regard lourd, fatigué. Le relâchement de la peau de la paupière inférieure et des septums sous-jacents provoque également le développement de poches et de cernes.

Vieillissement du regard

Le vieillissement du regard donne l’impression d’un regard lourd, fatigué. Le relâchement de la peau de la paupière inférieure et des septums sous-jacents provoque également le développement de poches et de cernes.

Tout savoir sur l'esthétique du regard
Quels sont les facteurs favorisant le vieillissement cutané ?
Quelles sont les modifications liées à l’âge de la région péri-oculaire ?
Quelles sont les solutions ?
Quel est l’objectif de l’esthétique du regard ?
Quels sont les facteurs favorisant le vieillissement cutané ?

Ils sont multiples :  

  • Intrinsèques et non modifiables
  • Extrinsèques liés au mode de vie

La région péri-oculaire est souvent la première à présenter des signes de vieillissement du visage, en raison de la finesse de la peau et des contractions répétées de muscles peauciers de la région palpébrale.

 

Quelles sont les modifications liées à l’âge de la région péri-oculaire ?

Apparition de rides cutanées dans les zones d’expression : région de la patte d’oie, dans l’espace inter-sourcillier (« rides du lion ») et au niveau du front. 

La perte de volume et d’élasticité de la peau dans les zones de contraction répétées des muscles faciaux entraîne l’apparition de plis, cassures épidermiques puis dermiques. 

Dermatochalasis 

Il correspond à un relâchement et excès cutané ou cutanéo-musculaire localisé au-dessus de la paupière supérieure, qui alourdit le regard et parfois participe à l’abaissement de la paupière supérieure. Il peut être associé à une ptose du sourcil, aggravant l’aspect de paupière lourde. 

Poches graisseuses 

Le vieillissement des tissus mous entraîne l’amincissement des cloisons fibreuses qui compartimentent le tissu adipeux du visage. Associé à l’amincissement des tissus cutanés et sous-cutanés, cela entraîne la protrusion des poches graisseuses palpébrales initialement enfouies sous le tissu cutané, donnant un aspect boursouflé en paupière supérieure, et l’apparition de cernes pleines en paupières inférieures. 

Ptosis : chute palpébrale 

C’est le premier signe responsable d’un regard fatigué. Il est lié à une désinsertion du muscle releveur de la paupière supérieure à ses points d’attache habituels, entraînant un défaut de transmission de la commande musculaire à la paupière supérieure. La fonction du muscle releveur reste normale ; une anomalie doit motiver un bilan plus approfondi. Cette chirurgie entre dans le domaine de l’esthétique quand il n’y a pas d’atteinte du champ visuel significative. 

Quelles sont les solutions ?

Pour les rides cutanées dans les zones d’expression, sans excès de peau ou poches graisseuses : la toxine botulique est indiquée. Elle décontracte les muscles à l’origine des rides, et défroisse rapidement le regard pendant 3 à 6 mois. 

Dans les autres cas : une chirurgie palpébrale permettra d’obtenir un résultat satisfaisant et durable. Votre chirurgien vous exposera les différentes solutions envisageables. 

Quel est l’objectif de l’esthétique du regard ?

Il s’agit de restaurer l’harmonie du visage qui s’altère avec le temps. L’objectif est de corriger les signes du temps tout en gardant naturel et harmonie du visage. 

Les injections de toxine botulique sont indiquées dès l’apparition des premières rides d’expression, avant la survenue d’une cassure épidermique qui constituent des rides permanentes. 

La chirurgie palpébrale apporte le plus souvent une solution satisfaisante dans les autres cas. 

Vieillissement du regard

Le vieillissement du regard donne l’impression d’un regard lourd, fatigué. Le relâchement de la peau de la paupière inférieure et des septums sous-jacents provoque également le développement de poches et de cernes.

Vieillissement du regard

Le vieillissement du regard donne l’impression d’un regard lourd, fatigué. Le relâchement de la peau de la paupière inférieure et des septums sous-jacents provoque également le développement de poches et de cernes.

Tout savoir sur l'esthétique du regard
Quels sont les facteurs favorisant le vieillissement cutané ?
Quelles sont les modifications liées à l’âge de la région péri-oculaire ?
Quelles sont les solutions ?
Quel est l’objectif de l’esthétique du regard ?
Quels sont les facteurs favorisant le vieillissement cutané ?

Ils sont multiples :  

  • Intrinsèques et non modifiables
  • Extrinsèques liés au mode de vie

La région péri-oculaire est souvent la première à présenter des signes de vieillissement du visage, en raison de la finesse de la peau et des contractions répétées de muscles peauciers de la région palpébrale.

 

Quelles sont les modifications liées à l’âge de la région péri-oculaire ?

Apparition de rides cutanées dans les zones d’expression : région de la patte d’oie, dans l’espace inter-sourcillier (« rides du lion ») et au niveau du front. 

La perte de volume et d’élasticité de la peau dans les zones de contraction répétées des muscles faciaux entraîne l’apparition de plis, cassures épidermiques puis dermiques. 

Dermatochalasis 

Il correspond à un relâchement et excès cutané ou cutanéo-musculaire localisé au-dessus de la paupière supérieure, qui alourdit le regard et parfois participe à l’abaissement de la paupière supérieure. Il peut être associé à une ptose du sourcil, aggravant l’aspect de paupière lourde. 

Poches graisseuses 

Le vieillissement des tissus mous entraîne l’amincissement des cloisons fibreuses qui compartimentent le tissu adipeux du visage. Associé à l’amincissement des tissus cutanés et sous-cutanés, cela entraîne la protrusion des poches graisseuses palpébrales initialement enfouies sous le tissu cutané, donnant un aspect boursouflé en paupière supérieure, et l’apparition de cernes pleines en paupières inférieures. 

Ptosis : chute palpébrale 

C’est le premier signe responsable d’un regard fatigué. Il est lié à une désinsertion du muscle releveur de la paupière supérieure à ses points d’attache habituels, entraînant un défaut de transmission de la commande musculaire à la paupière supérieure. La fonction du muscle releveur reste normale ; une anomalie doit motiver un bilan plus approfondi. Cette chirurgie entre dans le domaine de l’esthétique quand il n’y a pas d’atteinte du champ visuel significative. 

Quelles sont les solutions ?

Pour les rides cutanées dans les zones d’expression, sans excès de peau ou poches graisseuses : la toxine botulique est indiquée. Elle décontracte les muscles à l’origine des rides, et défroisse rapidement le regard pendant 3 à 6 mois. 

Dans les autres cas : une chirurgie palpébrale permettra d’obtenir un résultat satisfaisant et durable. Votre chirurgien vous exposera les différentes solutions envisageables. 

Quel est l’objectif de l’esthétique du regard ?

Il s’agit de restaurer l’harmonie du visage qui s’altère avec le temps. L’objectif est de corriger les signes du temps tout en gardant naturel et harmonie du visage. 

Les injections de toxine botulique sont indiquées dès l’apparition des premières rides d’expression, avant la survenue d’une cassure épidermique qui constituent des rides permanentes. 

La chirurgie palpébrale apporte le plus souvent une solution satisfaisante dans les autres cas.