Chargement ...
Prendre rendez-vous
Prendre rendez-vous en ligne

Chirurgie esthétique du regard

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps. Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent selon la pesanteur, pouvant creuser le regard, ou au contraire former des poches.

Chirurgie esthétique du regard

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps. Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent selon la pesanteur, pouvant creuser le regard, ou au contraire former des poches.

Tout savoir sur la chirurgies esthétique des paupières
Quelles sont les principales interventions ?
Comment se déroule la consultation pré-opératoire  ?
Quelles sont les suites opératoires ?
Quels sont les soins post-opératoires ?
Quelles sont les visites post opératoires ?
Quelles sont les procédures chirurgicales possibles  ?
Quel est le remboursement possible par la S.S ou la complémentaire santé  ?
Un arrêt de travail me sera-t-il délivré ?
Quelles sont les principales interventions ?

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps.
Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent suivant la pesanteur, tirant les traits vers le bas. La composante graisseuse péri-oculaire s'atrophie, creusant le regard, ou au contraire forme des poches. L'aspect de la peau se modifie, donnant parfois un aspect détendu et froissé

La chirurgie peut corriger :

  • Excès de peau 

Il est lié au relâchement cutané survenant avec l’âge, et est souvent associé à un aspect plissé froissé de la peau. Il peut concerner les paupières supérieures (dermatochalasis) ou les paupières inférieures. Lorsqu’il affecte le champ visuel, une partie de la chirurgie peut être prise en charge par la S.S. En paupière supérieure, la cicatrice est masquée dans le pli palpébral. En paupière inférieure, la cicatrice peut s'effectuer par voie externe cutanée, à 2mm de la ligne ciliaire, ou par voie interne conjonctivale, donc invisible à l'oeil.

  • Poches graisseuses 

Elles sont liées au relâchement de l’architecture de la membrane de soutien de la paupière, le septum.  La graisse orbitaire fait saillie sous le tissu cutané sous la forme de poches. La suppression des poches permet d'alléger le regard.

  • Un affaissement des coins externes des yeux

Lié au relâchement du tendon canthal latéral, il peut donner un aspect triste et fatigué au regard. Une remise en tension du tendon peut permettre de rajeunir l'expression du regard. La cicatrice est discrète et est masquée dans les lignes naturelles du regard.

  • Ptosis 

Il s’agit d’une chute de la paupière supérieure qui peut recouvrir l’axe visuel de façon importante. 

L’origine peut être aponévrotique, par relâchement et désinsertion du muscle releveur de la paupière de son insertion, sous les effets de l’âge. 

Une origine neurologique ou musculaire doit être éliminée. 

Une chirurgie peut être proposée avec des cicatrices discrètes.

Lorsqu’il affecte le champ visuel, une partie de la chirurgie peut être prise en charge par la S.S.

Comment se déroule la consultation pré-opératoire  ?

Lors de la première consultation :  

Le chirurgien recueille les souhaits et attentes du patient, ainsi que l’ensemble des éléments médico-chirurgicaux indispensables au bon déroulement de l’intervention. Un entretien attentif permet de déterminer avec le patient les objectifs de la chirurgie. Un champ visuel peut être prescrit pour savoir si une partie de l’intervention peut être prise en charge. 

Le chirurgien expose son plan de traitement, avec le déroulé de la chirurgie et les suites post opératoires 

Des photographies du patient de face et de profil sont réalisées et conservées dans le dossier. 

En fin de consultation seront remis un devis détaillé, une note d’information ainsi qu’un formulaire de consentement mutuel éclairé. 

Si le patient le souhaite, une seconde consultation est possible :  

Le chirurgien répond aux dernières questions du patient. Le plan de traitement peut être reprécisé. 

Le patient remet au chirurgien les documents signés (devis, note d’information et consentement). Si cette seconde consultation n’a pas lieu, le patient dépose ou envoie ces documents au secrétariat des RDV opératoires, afin de bloquer une date opératoire. 

Pour programmer la chirurgie il est nécessaire de

  • Respecter un délai minimum de 15 jours entre la 1ère consultation et la date opératoire. 
  • Rendre les documents signés (devis, note d’information et consentement) 
Quelles sont les suites opératoires ?

Elles sont le plus souvent simples.  

Il n’y a pas de douleurs mais éventuellement une petite gêne avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels. La chirurgie n’entraîne pas de baisse visuelle, cependant l’œdème initial peut gêner l’ouverture palpébrale.  

La cicatrisation cutanée s’accompagne de démangeaisons de la zone opérée, cependant il faut éviter de gratter les cicatrices 

Œdème palpébral et ecchymoses sont constants pendant 7 à 10 jours. La prise orale d’Arnica, des compresses froides, ainsi qu’une surélévation de la tête par 2 oreillers en position couchée,  accélèrent la résolution de l’œdème et des ecchymoses. Une éviction sociale est recommandée la semaine qui suit l'intervention 

Le sauna/hammam, les bains y compris en piscine ou eau de mer ne sont possibles qu’après cicatrisation complète, un mois après le geste. 

Un délai de trois à six mois reste nécessaire pour apprécier le résultat, en raison de l’œdème post-opératoire. L'aspect définitif des cicatrices est observé à 1 an. 

Quels sont les soins post-opératoires ?

Il n’est pas nécessaire que les yeux soient couverts, les cicatrices doivent être laissées à l’air libre. 

Les soins doivent être réalisés matin et soir en suivant la prescription médicale, après un lavage soigneux des mains au préalable : application de pommade sur les cicatrices, après avoir tamponné les cicatrices avec une compresse imprégnée de sérum physiologique. 

Une protection solaire des cicatrices est recommandée pendant au moins trois mois, pour éviter leur hyperpigmentation. 

 

Quelles sont les visites post opératoires ?

Un contrôle post opératoire vers le 7ème jour est préconisé pour le retrait des fils de suture et le contrôle de la cicatrisation.  

Un second RDV de contrôle est proposé à partir du 2ème mois post opératoire.  

Et le résultat définitif s’apprécie à partir du 6ème mois. Une éventuelle reprise chirurgicale peut être envisagée après discussion avec voter chirurgien. 

Les soins doivent être réalisés matin et soir en suivant la prescription, après un lavage soigneux des mains au préalable : application de pommade sur les cicatrices. 

Une protection solaire des cicatrices est recommandée pendant au moins trois mois, pour éviter leur hyperpigmentation. 

Quelles sont les procédures chirurgicales possibles  ?

La blépharoplastie peut concerner les deux paupières supérieures, les deux paupières inférieures, ou les quatre paupières. Son objectif est d’atténuer les signes de l’âge tout en respectant l'harmonie du visage et les traits originels. Un visage naïf de toute chirurgie présente de base des asymétries. La chirurgie ne peut garantir une symétrie parfaite entre les deux côtés. 

C'est une chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale potentialisée par une sédation légère. Le patient est éveillé, mais ne perçoit  pas de sensation douloureuse durant la chirurgie.  

Selon le nombre de paupières traitées, l’intervention dure entre 30 minutes et 2 heures. 

Un arrêt des traitements anti-agrégants plaquettaires et anticoagulants est préconisé 1 semaine avant l’intervention, après accord du médecin traitant/cardiologue. 

 

  • Blépharoplastie des paupières supérieures  

Cette chirurgie esthétique des paupières permet de traiter l'excès cutané et les poches graisseuses. L’objectif est de rajeunir le regard et d'atténuer l’air fatigué des paupières tombantes. 

Les incisions sont discrètes, car masquées dans le pli de la paupière supérieure et le long de la patte d’oie. 

Gestes associées possibles :  

- La blépharoplastie ne corrige pas le sourcil tombant, ou encore les rides du regard. Afin d’optimiser l’effet rajeunissant, il est possible d’associer des injections de toxine botulique. (Lien vers toxine) 

- S’il y a un abaissement de la hauteur palpébrale associée, un renforcement du muscle releveur de la paupière supérieure est possible, permettant une meilleure ouverture du regard. 

  • Blépharoplastie des paupières inférieures 

Cette chirurgie esthétique des paupières permet de traiter le relâchement cutané qui peut donner un aspect « froissé », et les cernes pleines liées aux poches graisseuses. L’objectif est d’alléger le regard. 

S’il y a nécessité de retendre la peau, l’incision sera visible mais discrète, localisée à 2 mm de la ligne des cils. 

S’il n’y a que des poches à traiter, l’incision pourra être interne, par voie conjonctivale, sans cicatrice cutanée apparente. 

  • Refixation du canthus externe = canthopexie 

Le coin latéral de la fente palpébrale peut avoir un aspect tombant, donnant un air triste au regard. Ceci est lié au relâchement du tendon canthal latéral. Sa position donne la forme de la fente palpébrale. 

Une refixation chirurgicale de ce tendon peut donner du dynamisme au regard.  

Quel est le remboursement possible par la S.S ou la complémentaire santé  ?

L’assurance maladie et la complémentaire santé ne couvrent pas une intervention chirurgicale réalisée pour des raisons purement esthétiques. L'ensemble des frais seront à votre charge. 

Un arrêt de travail me sera-t-il délivré ?

L’intervention n’étant pas prise en charge par l’assurance maladie, aucun arrêt de travail ne peut être délivré. Il est conseillé de prévoir un temps de congé après l’intervention, d’au moins une semaine. 

Chirurgie esthétique du regard

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps. Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent selon la pesanteur, pouvant creuser le regard, ou au contraire former des poches.

Chirurgie esthétique du regard

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps. Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent selon la pesanteur, pouvant creuser le regard, ou au contraire former des poches.

Tout savoir sur la chirurgies esthétique des paupières
Quelles sont les principales interventions ?
Comment se déroule la consultation pré-opératoire  ?
Quelles sont les suites opératoires ?
Quels sont les soins post-opératoires ?
Quelles sont les visites post opératoires ?
Quelles sont les procédures chirurgicales possibles  ?
Quel est le remboursement possible par la S.S ou la complémentaire santé  ?
Un arrêt de travail me sera-t-il délivré ?
Quelles sont les principales interventions ?

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps.
Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent suivant la pesanteur, tirant les traits vers le bas. La composante graisseuse péri-oculaire s'atrophie, creusant le regard, ou au contraire forme des poches. L'aspect de la peau se modifie, donnant parfois un aspect détendu et froissé

La chirurgie peut corriger :

  • Excès de peau 

Il est lié au relâchement cutané survenant avec l’âge, et est souvent associé à un aspect plissé froissé de la peau. Il peut concerner les paupières supérieures (dermatochalasis) ou les paupières inférieures. Lorsqu’il affecte le champ visuel, une partie de la chirurgie peut être prise en charge par la S.S. En paupière supérieure, la cicatrice est masquée dans le pli palpébral. En paupière inférieure, la cicatrice peut s'effectuer par voie externe cutanée, à 2mm de la ligne ciliaire, ou par voie interne conjonctivale, donc invisible à l'oeil.

  • Poches graisseuses 

Elles sont liées au relâchement de l’architecture de la membrane de soutien de la paupière, le septum.  La graisse orbitaire fait saillie sous le tissu cutané sous la forme de poches. La suppression des poches permet d'alléger le regard.

  • Un affaissement des coins externes des yeux

Lié au relâchement du tendon canthal latéral, il peut donner un aspect triste et fatigué au regard. Une remise en tension du tendon peut permettre de rajeunir l'expression du regard. La cicatrice est discrète et est masquée dans les lignes naturelles du regard.

  • Ptosis 

Il s’agit d’une chute de la paupière supérieure qui peut recouvrir l’axe visuel de façon importante. 

L’origine peut être aponévrotique, par relâchement et désinsertion du muscle releveur de la paupière de son insertion, sous les effets de l’âge. 

Une origine neurologique ou musculaire doit être éliminée. 

Une chirurgie peut être proposée avec des cicatrices discrètes.

Lorsqu’il affecte le champ visuel, une partie de la chirurgie peut être prise en charge par la S.S.

Comment se déroule la consultation pré-opératoire  ?

Lors de la première consultation :  

Le chirurgien recueille les souhaits et attentes du patient, ainsi que l’ensemble des éléments médico-chirurgicaux indispensables au bon déroulement de l’intervention. Un entretien attentif permet de déterminer avec le patient les objectifs de la chirurgie. Un champ visuel peut être prescrit pour savoir si une partie de l’intervention peut être prise en charge. 

Le chirurgien expose son plan de traitement, avec le déroulé de la chirurgie et les suites post opératoires 

Des photographies du patient de face et de profil sont réalisées et conservées dans le dossier. 

En fin de consultation seront remis un devis détaillé, une note d’information ainsi qu’un formulaire de consentement mutuel éclairé. 

Si le patient le souhaite, une seconde consultation est possible :  

Le chirurgien répond aux dernières questions du patient. Le plan de traitement peut être reprécisé. 

Le patient remet au chirurgien les documents signés (devis, note d’information et consentement). Si cette seconde consultation n’a pas lieu, le patient dépose ou envoie ces documents au secrétariat des RDV opératoires, afin de bloquer une date opératoire. 

Pour programmer la chirurgie il est nécessaire de

  • Respecter un délai minimum de 15 jours entre la 1ère consultation et la date opératoire. 
  • Rendre les documents signés (devis, note d’information et consentement) 
Quelles sont les suites opératoires ?

Elles sont le plus souvent simples.  

Il n’y a pas de douleurs mais éventuellement une petite gêne avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels. La chirurgie n’entraîne pas de baisse visuelle, cependant l’œdème initial peut gêner l’ouverture palpébrale.  

La cicatrisation cutanée s’accompagne de démangeaisons de la zone opérée, cependant il faut éviter de gratter les cicatrices 

Œdème palpébral et ecchymoses sont constants pendant 7 à 10 jours. La prise orale d’Arnica, des compresses froides, ainsi qu’une surélévation de la tête par 2 oreillers en position couchée,  accélèrent la résolution de l’œdème et des ecchymoses. Une éviction sociale est recommandée la semaine qui suit l'intervention 

Le sauna/hammam, les bains y compris en piscine ou eau de mer ne sont possibles qu’après cicatrisation complète, un mois après le geste. 

Un délai de trois à six mois reste nécessaire pour apprécier le résultat, en raison de l’œdème post-opératoire. L'aspect définitif des cicatrices est observé à 1 an. 

Quels sont les soins post-opératoires ?

Il n’est pas nécessaire que les yeux soient couverts, les cicatrices doivent être laissées à l’air libre. 

Les soins doivent être réalisés matin et soir en suivant la prescription médicale, après un lavage soigneux des mains au préalable : application de pommade sur les cicatrices, après avoir tamponné les cicatrices avec une compresse imprégnée de sérum physiologique. 

Une protection solaire des cicatrices est recommandée pendant au moins trois mois, pour éviter leur hyperpigmentation. 

 

Quelles sont les visites post opératoires ?

Un contrôle post opératoire vers le 7ème jour est préconisé pour le retrait des fils de suture et le contrôle de la cicatrisation.  

Un second RDV de contrôle est proposé à partir du 2ème mois post opératoire.  

Et le résultat définitif s’apprécie à partir du 6ème mois. Une éventuelle reprise chirurgicale peut être envisagée après discussion avec voter chirurgien. 

Les soins doivent être réalisés matin et soir en suivant la prescription, après un lavage soigneux des mains au préalable : application de pommade sur les cicatrices. 

Une protection solaire des cicatrices est recommandée pendant au moins trois mois, pour éviter leur hyperpigmentation. 

Quelles sont les procédures chirurgicales possibles  ?

La blépharoplastie peut concerner les deux paupières supérieures, les deux paupières inférieures, ou les quatre paupières. Son objectif est d’atténuer les signes de l’âge tout en respectant l'harmonie du visage et les traits originels. Un visage naïf de toute chirurgie présente de base des asymétries. La chirurgie ne peut garantir une symétrie parfaite entre les deux côtés. 

C'est une chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale potentialisée par une sédation légère. Le patient est éveillé, mais ne perçoit  pas de sensation douloureuse durant la chirurgie.  

Selon le nombre de paupières traitées, l’intervention dure entre 30 minutes et 2 heures. 

Un arrêt des traitements anti-agrégants plaquettaires et anticoagulants est préconisé 1 semaine avant l’intervention, après accord du médecin traitant/cardiologue. 

 

  • Blépharoplastie des paupières supérieures  

Cette chirurgie esthétique des paupières permet de traiter l'excès cutané et les poches graisseuses. L’objectif est de rajeunir le regard et d'atténuer l’air fatigué des paupières tombantes. 

Les incisions sont discrètes, car masquées dans le pli de la paupière supérieure et le long de la patte d’oie. 

Gestes associées possibles :  

- La blépharoplastie ne corrige pas le sourcil tombant, ou encore les rides du regard. Afin d’optimiser l’effet rajeunissant, il est possible d’associer des injections de toxine botulique. (Lien vers toxine) 

- S’il y a un abaissement de la hauteur palpébrale associée, un renforcement du muscle releveur de la paupière supérieure est possible, permettant une meilleure ouverture du regard. 

  • Blépharoplastie des paupières inférieures 

Cette chirurgie esthétique des paupières permet de traiter le relâchement cutané qui peut donner un aspect « froissé », et les cernes pleines liées aux poches graisseuses. L’objectif est d’alléger le regard. 

S’il y a nécessité de retendre la peau, l’incision sera visible mais discrète, localisée à 2 mm de la ligne des cils. 

S’il n’y a que des poches à traiter, l’incision pourra être interne, par voie conjonctivale, sans cicatrice cutanée apparente. 

  • Refixation du canthus externe = canthopexie 

Le coin latéral de la fente palpébrale peut avoir un aspect tombant, donnant un air triste au regard. Ceci est lié au relâchement du tendon canthal latéral. Sa position donne la forme de la fente palpébrale. 

Une refixation chirurgicale de ce tendon peut donner du dynamisme au regard.  

Quel est le remboursement possible par la S.S ou la complémentaire santé  ?

L’assurance maladie et la complémentaire santé ne couvrent pas une intervention chirurgicale réalisée pour des raisons purement esthétiques. L'ensemble des frais seront à votre charge. 

Un arrêt de travail me sera-t-il délivré ?

L’intervention n’étant pas prise en charge par l’assurance maladie, aucun arrêt de travail ne peut être délivré. Il est conseillé de prévoir un temps de congé après l’intervention, d’au moins une semaine. 

Chirurgie esthétique du regard

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps. Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent selon la pesanteur, pouvant creuser le regard, ou au contraire former des poches.

Chirurgie esthétique du regard

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps. Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent selon la pesanteur, pouvant creuser le regard, ou au contraire former des poches.

Tout savoir sur la chirurgies esthétique des paupières
Quelles sont les principales interventions ?
Comment se déroule la consultation pré-opératoire  ?
Quelles sont les suites opératoires ?
Quels sont les soins post-opératoires ?
Quelles sont les visites post opératoires ?
Quelles sont les procédures chirurgicales possibles  ?
Quel est le remboursement possible par la S.S ou la complémentaire santé  ?
Un arrêt de travail me sera-t-il délivré ?
Quelles sont les principales interventions ?

La chirurgie à visée esthétique vise à rétablir l’harmonie du visage face aux effets du temps.
Avec le temps, les tissus se relâchent et s'affaissent suivant la pesanteur, tirant les traits vers le bas. La composante graisseuse péri-oculaire s'atrophie, creusant le regard, ou au contraire forme des poches. L'aspect de la peau se modifie, donnant parfois un aspect détendu et froissé

La chirurgie peut corriger :

  • Excès de peau 

Il est lié au relâchement cutané survenant avec l’âge, et est souvent associé à un aspect plissé froissé de la peau. Il peut concerner les paupières supérieures (dermatochalasis) ou les paupières inférieures. Lorsqu’il affecte le champ visuel, une partie de la chirurgie peut être prise en charge par la S.S. En paupière supérieure, la cicatrice est masquée dans le pli palpébral. En paupière inférieure, la cicatrice peut s'effectuer par voie externe cutanée, à 2mm de la ligne ciliaire, ou par voie interne conjonctivale, donc invisible à l'oeil.

  • Poches graisseuses 

Elles sont liées au relâchement de l’architecture de la membrane de soutien de la paupière, le septum.  La graisse orbitaire fait saillie sous le tissu cutané sous la forme de poches. La suppression des poches permet d'alléger le regard.

  • Un affaissement des coins externes des yeux

Lié au relâchement du tendon canthal latéral, il peut donner un aspect triste et fatigué au regard. Une remise en tension du tendon peut permettre de rajeunir l'expression du regard. La cicatrice est discrète et est masquée dans les lignes naturelles du regard.

  • Ptosis 

Il s’agit d’une chute de la paupière supérieure qui peut recouvrir l’axe visuel de façon importante. 

L’origine peut être aponévrotique, par relâchement et désinsertion du muscle releveur de la paupière de son insertion, sous les effets de l’âge. 

Une origine neurologique ou musculaire doit être éliminée. 

Une chirurgie peut être proposée avec des cicatrices discrètes.

Lorsqu’il affecte le champ visuel, une partie de la chirurgie peut être prise en charge par la S.S.

Comment se déroule la consultation pré-opératoire  ?

Lors de la première consultation :  

Le chirurgien recueille les souhaits et attentes du patient, ainsi que l’ensemble des éléments médico-chirurgicaux indispensables au bon déroulement de l’intervention. Un entretien attentif permet de déterminer avec le patient les objectifs de la chirurgie. Un champ visuel peut être prescrit pour savoir si une partie de l’intervention peut être prise en charge. 

Le chirurgien expose son plan de traitement, avec le déroulé de la chirurgie et les suites post opératoires 

Des photographies du patient de face et de profil sont réalisées et conservées dans le dossier. 

En fin de consultation seront remis un devis détaillé, une note d’information ainsi qu’un formulaire de consentement mutuel éclairé. 

Si le patient le souhaite, une seconde consultation est possible :  

Le chirurgien répond aux dernières questions du patient. Le plan de traitement peut être reprécisé. 

Le patient remet au chirurgien les documents signés (devis, note d’information et consentement). Si cette seconde consultation n’a pas lieu, le patient dépose ou envoie ces documents au secrétariat des RDV opératoires, afin de bloquer une date opératoire. 

Pour programmer la chirurgie il est nécessaire de

  • Respecter un délai minimum de 15 jours entre la 1ère consultation et la date opératoire. 
  • Rendre les documents signés (devis, note d’information et consentement) 
Quelles sont les suites opératoires ?

Elles sont le plus souvent simples.  

Il n’y a pas de douleurs mais éventuellement une petite gêne avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels. La chirurgie n’entraîne pas de baisse visuelle, cependant l’œdème initial peut gêner l’ouverture palpébrale.  

La cicatrisation cutanée s’accompagne de démangeaisons de la zone opérée, cependant il faut éviter de gratter les cicatrices 

Œdème palpébral et ecchymoses sont constants pendant 7 à 10 jours. La prise orale d’Arnica, des compresses froides, ainsi qu’une surélévation de la tête par 2 oreillers en position couchée,  accélèrent la résolution de l’œdème et des ecchymoses. Une éviction sociale est recommandée la semaine qui suit l'intervention 

Le sauna/hammam, les bains y compris en piscine ou eau de mer ne sont possibles qu’après cicatrisation complète, un mois après le geste. 

Un délai de trois à six mois reste nécessaire pour apprécier le résultat, en raison de l’œdème post-opératoire. L'aspect définitif des cicatrices est observé à 1 an. 

Quels sont les soins post-opératoires ?

Il n’est pas nécessaire que les yeux soient couverts, les cicatrices doivent être laissées à l’air libre. 

Les soins doivent être réalisés matin et soir en suivant la prescription médicale, après un lavage soigneux des mains au préalable : application de pommade sur les cicatrices, après avoir tamponné les cicatrices avec une compresse imprégnée de sérum physiologique. 

Une protection solaire des cicatrices est recommandée pendant au moins trois mois, pour éviter leur hyperpigmentation. 

 

Quelles sont les visites post opératoires ?

Un contrôle post opératoire vers le 7ème jour est préconisé pour le retrait des fils de suture et le contrôle de la cicatrisation.  

Un second RDV de contrôle est proposé à partir du 2ème mois post opératoire.  

Et le résultat définitif s’apprécie à partir du 6ème mois. Une éventuelle reprise chirurgicale peut être envisagée après discussion avec voter chirurgien. 

Les soins doivent être réalisés matin et soir en suivant la prescription, après un lavage soigneux des mains au préalable : application de pommade sur les cicatrices. 

Une protection solaire des cicatrices est recommandée pendant au moins trois mois, pour éviter leur hyperpigmentation. 

Quelles sont les procédures chirurgicales possibles  ?

La blépharoplastie peut concerner les deux paupières supérieures, les deux paupières inférieures, ou les quatre paupières. Son objectif est d’atténuer les signes de l’âge tout en respectant l'harmonie du visage et les traits originels. Un visage naïf de toute chirurgie présente de base des asymétries. La chirurgie ne peut garantir une symétrie parfaite entre les deux côtés. 

C'est une chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale potentialisée par une sédation légère. Le patient est éveillé, mais ne perçoit  pas de sensation douloureuse durant la chirurgie.  

Selon le nombre de paupières traitées, l’intervention dure entre 30 minutes et 2 heures. 

Un arrêt des traitements anti-agrégants plaquettaires et anticoagulants est préconisé 1 semaine avant l’intervention, après accord du médecin traitant/cardiologue. 

 

  • Blépharoplastie des paupières supérieures  

Cette chirurgie esthétique des paupières permet de traiter l'excès cutané et les poches graisseuses. L’objectif est de rajeunir le regard et d'atténuer l’air fatigué des paupières tombantes. 

Les incisions sont discrètes, car masquées dans le pli de la paupière supérieure et le long de la patte d’oie. 

Gestes associées possibles :  

- La blépharoplastie ne corrige pas le sourcil tombant, ou encore les rides du regard. Afin d’optimiser l’effet rajeunissant, il est possible d’associer des injections de toxine botulique. (Lien vers toxine) 

- S’il y a un abaissement de la hauteur palpébrale associée, un renforcement du muscle releveur de la paupière supérieure est possible, permettant une meilleure ouverture du regard. 

  • Blépharoplastie des paupières inférieures 

Cette chirurgie esthétique des paupières permet de traiter le relâchement cutané qui peut donner un aspect « froissé », et les cernes pleines liées aux poches graisseuses. L’objectif est d’alléger le regard. 

S’il y a nécessité de retendre la peau, l’incision sera visible mais discrète, localisée à 2 mm de la ligne des cils. 

S’il n’y a que des poches à traiter, l’incision pourra être interne, par voie conjonctivale, sans cicatrice cutanée apparente. 

  • Refixation du canthus externe = canthopexie 

Le coin latéral de la fente palpébrale peut avoir un aspect tombant, donnant un air triste au regard. Ceci est lié au relâchement du tendon canthal latéral. Sa position donne la forme de la fente palpébrale. 

Une refixation chirurgicale de ce tendon peut donner du dynamisme au regard.  

Quel est le remboursement possible par la S.S ou la complémentaire santé  ?

L’assurance maladie et la complémentaire santé ne couvrent pas une intervention chirurgicale réalisée pour des raisons purement esthétiques. L'ensemble des frais seront à votre charge. 

Un arrêt de travail me sera-t-il délivré ?

L’intervention n’étant pas prise en charge par l’assurance maladie, aucun arrêt de travail ne peut être délivré. Il est conseillé de prévoir un temps de congé après l’intervention, d’au moins une semaine.